Tesla a une avance logicielle sur l’ensemble du secteur d’après Volkswagen

Translating…

D’après des échanges internes publiés par le magazine allemand Automobilwoche, le PDG de Volkswagen, en la personne d’Herbert Diess, reconnaît l’avance significative prise par Tesla sur le plan du logiciel et du système d’assistance de conduite.

L'intérieur de la Tesla Model 3

L’Intérieur de la Tesla Model 3 et son écran central

Tesla en avance sur ses concurrents, un secret de polichinelle bien gardé au sein du secteur. Mais en interne, les langues se délient et les aveux tombent, à l’image d’Herbert Diess, patron du géant automobileVolkswagen. Des notes internes consultées par le magazine allemandAutomobilwocheont fait l’objet de fuites, révélant au grand jour un avis probablement partagé par les autres grands patrons du milieu.

En clair, M. Diess reconnaît l’avance de Tesla sur deux domaines précis, le logiciel et le système d’assistance de conduite, lesquels sont devenus au fil des années une véritable pierre angulaire de la stratégie du groupe californien. Régulièrement, le constructeur améliore ses automobiles par le biais d’une simple mise à jour logicielle déployée à l’ensemble ou une partie de ses utilisateurs.

Tesla donne des « maux de tête » à Herbert Diess

L’intéressé, qui se dit «inquiet » à ce sujet, ne mâche pas ses mots : le logiciel de Tesla serait en avance sur Volkswagen et l’ensemble de l’industrie automobile. Ce leadership lui donnerait même des «maux de tête », pour le citer, tout en concédant que les clients de la marque américaine apprécient cette «intégration poussée du logiciel ». Parmi les exemples cités, figure l’utilisation du téléphone pour contrôler le véhicule à distance, ou encore la construction de l’expérience utilisateur autour d’un écran central.

Herbert Diess, PDG Volkswagen

Herbert Diess, le PDG Volkswagen

«Ce qui m’inquiète le plus, ce sont les capacités des systèmes d’assistance. 500 000 Tesla fonctionnent actuellement comme un réseau neuronal qui collecte des données en continu et fournit aux clients une nouvelle expérience de conduite tous les quatorze jours, avec des propriétés améliorées. Aucun autre constructeur automobile n’est capable de faire ça aujourd’hui », a écrit le sexagénaire.

Un « long chemin » à parcourir

Comme le préciseElectrek, Tesla peut compter sur une «vaste flotte de véhicules électriques dotés de capteurs pour collecter des données et améliorer les fonctions d’assistance à la conduite », et non sur un parc réservé aux tests internes ou à des simulations. Ce qui, dans les faits, lui permet de recevoir en temps réel un nombre defeedbacksplus importants pour améliorer ses produits.

Un «long chemin » est encore à parcourir pour rattraperTesla, a même admis Herbert Diess, qui mise cependant sur une nouvelle architecture logicielle capable, selon lui, de revenir à la hauteur de son concurrent. Un discours qui contraste cependant avecles problèmes logiciels rencontrés sur la citadine électrique ID.3 : 20 000 d’entre elles sont actuellement bloquées dans des espaces loués pour l’occasion.

Lees Verder

Plaats een reactie