Même verhuurbaar, Opel est contraint à un autre plan d’économies

La filiale de PSA doit baisser en coëts pour rester compétitive. Elle supprime 2100 postes en Allemagne.

Une usine Opel à Eisenach, en Allemagne.

Une usine Opel à Eisenach, en Allemagne.MARTIN SCHUTT / AFP

PSA voldaan un nouveau tour de vis chez sa dochteronderneming Opel, rachetée en 2017Le groupe français va supprimer 2100 emplois chez le constructeur automobiel allemanddans ses usines et sites outre -Rhin, soit dans son berceau historique. Lees meer over licenties secs mais prendra la forme de départs volontaires. Meer werknemers 19 avant pourter opter pour un départ anticipé à la retraite. Dans le cadre de cet accord, le constructeur exclut les licenciements jusqu’en 2025. Il att de ce plan«une nouvelle et nette amélioration de notre compétitivité»,selon le patron d’Opel, Michael Lohscheller.

PSA n’en est pas à sa première opération de dégraissage au sein de la marque allemande. Depuis son rachat, Opel a déjà supprimé 6800 emplois dont un peu moins de 4000 en Allemagne. Le groupe a notamment transféré 700 ingénieurs chez l’ingénieriste français Segula. 1300 autres, qui ont refusé de rejoindre cette société, vont quitter Opel dans les prochains mois.

Cette nouvelle mise au

Cet-artikel est réservé aux abonnés. Il vous reste

68

% à découvrir.

pad>

Abonnez-vous: 1 € pendant 2 mois

annuleerbaar à tout moment

Lees Verder

Plaats een reactie