L’inquiétude des constructeurs automobiles worden geconfronteerd met Big Bang de l'Ilectriqu

Les industriels de la filière réunis lundi à Bercy sont contraints de vendre en masse des voitures électriques pour limiter les émissions de CO2. Mais les clients seront-ils au rendez-vous?

Inhuldiging van lune d'assemblage van chaînes van traction 100% électriques, sur le site de Trémery de PSA.

Inhuldiging van lune d’assemblage de chaînes de traction 100% électriques, sur le site de Trémery de PSA.Pascal BROCARD / PHOTOPQR / LE REPUBLICAIN LORRAIN / MAXPPP

L’année 2020 est celle de tous les dangers pour les constructeurs automobiles. Tous ont lancé des modèles électriques ou sont sur le point de les déployer. Après Renault, en avance sur son temps avec la Zoé lancée dès 2013, PSA’s mis mis en ordre de marche. En 2020, le groupe au Lion veut atteindre 7% de ventes de véhicules «électrifiés», la moitié d’électriques et l’autre d’hybrides. Et sous ses marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall, il s’est engagé à proposer 100% de sa gamme en version électrique en 2025. Aujourd’hui, il compte trois modèles électriques.

Tous les constructeurs européens ont ajouté des «i» ou des «e» – pour électrique – aux noms des modèles, et toutes les catégories, de la citadine au SUV en passant par la berline, comprendront des modèles électriques in 2020. Les industriels investissent des milliards d’euros pour réussir la fameuse transition énergétique imposée par l’Union européenne.

Mais au fil des mois, l’inquiétude s’installe chez les constructeurs.

Cet-artikel est réservé aux abonnés. Il vous reste

76

% à découvrir.

pad>

Abonnez-vous: 1 € pendant 2 mois

annuleerbaar à tout moment

Lees Verder

Plaats een reactie