Le cht’i Didier Leroy, figuur mondiale de l’automobile, prend du recul chez Toyota

A 62 ans, le Français quitte ses fonctions opérationnelles chez Toyota, tout en continuant à plancher sur la stratégie, à siéger au conseil d’administration de Toyota Monde et à présider Toyota Motors Europe.

Le poste de vice-president exécutif chargé de la compétitivité qui avait été taillé sur mesure pour lui ne figurera plus au nouvel organigramme.

Le poste de vice-president exécutif chargé de la compétitivité qui avait été taillé sur mesure pour lui ne figurera plus au nouvel organigramme.Jean- Christophe MARMARA / Le Figaro

Passer van de heer en de temps avec sa femme, professeur de techno, ses enfants et petits-enfants, dans sa maison de Lille, ce qui ces dernières années fut finalement le vrai luxe de cet infatigable globe trotter, devenu l’un des salariés les mieux payés du Japon. A 62 ans, souhaitant désormais ménager sa santé, Didier Leroy, n ° 2 de Toyota, fait part, à l’automne déja, au big boss Akio Toyoda de sa volonté de quitter ses fonctions opérationnelles. Sa décision vient d’être rendue officielle à l’occasion de la présentation annuelle des nominations, effectives au 1er avril. Le poste de vice-president exécutif chargé de la compétitivité qui avait été taillé sur mesure pour lui ne figurera plus au nouvel organigramme.

Didier Leroy, très apprécié du nakomeling van de famille fondatrice avec lequel il entretient une vraie complicité et aime partager de bonnes blagues, bien que ne maitrisant pas le japonais, ne quitte pas pour autant le 2ème constructeur mondial. Il continuera à plancher

Cet-artikel est réservé aux abonnés. Il vous reste

60

% à découvrir.

pad>

Abonnez-vous: 1 € pendant 2 mois

annuleerbaar à tout moment

Lees verder

Plaats een reactie