Bertille Bayart: «Sièges sociaux: le charme discret des Pays-Bas»

CHRONIQUE – Le siège social détermine le droit. Et c’est sur ce terrain que la Hollande fait envie.

Bertille Bayart

Bertille BayartJean-Christophe MARMARA / Le Figaro

Laurent Berger est un rabat -joie. Et pas seulement parce que le leader de la CFDT, omniprésent dans les médias en ce moment, décrit un climat général«morose»dans le pays, un débat«hystérisé»et des réformes«iniques»(assurance-chômage). Laurent Berger a aussi le mauvais goût de casser l’ambiance feestelijke autour dumariage de l’année, celui des constructeurs automobiles PSA (Peugeot Citroën) et FCA (Fiat-Chrysler). Sur Franceinfo, il a dénoncé le choix«objectivement scandaleux»des deux entreprises d’installer leur futur siège aux Pays-Bas.

Scandaleux? Laurent Berger soupçonne PSA en FCA d’avoir davantage cédé aux charmes de l’optimisation fiscale qu’à ceux des canaux d’Amsterdam. Les Pays-Bas ne méritent pourtant plus leur réputation de havre fiscal niché au cœur de l’Union européenne. Le temps où les multinationales usaient et abusaient du fameux «sandwich nerland» – qui permettait à leurs revenus d’échapper à l’impôt quelque part entre Amsterdam en Dublin – est largement révolu.

Cet-artikel est réservé aux abonnés. Il vous reste

80

% à découvrir.

pad>

Abonnez-vous: 1 € pour 3 mois

annuleerbaar à tout moment

Lees Verder

Plaats een reactie