5G zonder Huawei: ik ben niet op zoek naar operatoren

Bouygues et SFR woedend ètre indemnisés du surcoût d’un tel scénario.

L 'expérience de la 5G selon Huawei, lors d'un événement dédié, en décembre à Shanghaï.

L’expérience de la 5G selon Huawei, lors d’un événement dédié, en décembre à Shanghaï.Stringer / Imaginechina

La 5G avec ou sans Huawei? Bouygues Telecom en SFR zijn niet opgeschort naar de nationale en regionale informatiesystemen (l’Anssi), met een hoge mate van mogelijkheid, of niet, gebruik van de nieuwe voorzieningen van chinois. En attendant le verdict, les opératurs s’activent en coulisse: ils négocient pour obtenir une indemnisation de l’État en cas de veto à Huawei.

Leur argumentaire eenvoudig. Mobiele technologie voor mobiel gebruik op de markt van chinois, wisselaar voor gebruik in een 5G-omgeving en een gereconstrueerde installatie. «On ne met pas une portière Peugeot sur une Renault. Pour les réseaux, c’est pareil», répète Didier Casas, directeur-generaal van Bouygues Telecom. Giet Martin Bouygues, de PDG du groupe éponyme, priver zoon operateur van de diensten van Huawei en ni moins une «distorsion de concurrence». Ce qui ouvrirait le droit à demander une indemnisation.

«Si un opérateur devait pâtir d’une interiction, chacun devrait prendre sa part

Cet artikel est réservé aux abonnés.

Il vous reste 74% à         découvrir.

Abonnez-vous: 1 € hanger 2 mois

annuleerbaar op elk moment

Lees Verder

Plaats een reactie